Comment créer une enquête ?

Selon le sujet, l’objectif et le groupe cible, les enquêtes peuvent bien sûr différer. Néanmoins, il faut tenir compte de certains éléments généraux. Il est particulièrement important que les questions posées fournissent des données évaluables et que le nombre de participants interrogés soit représentatif. Les étapes suivantes doivent être observées pour une enquête:

1. Objectif de l’enquête

Quelles données et quels résultats souhaitez-vous recueillir auprès de votre groupe cible ? À ce stade, notez les résultats souhaités auxquels il faut répondre. Ceci est important pour rendre l’enquête aussi précise que possible et ne pas la prolonger inutilement.

2. Créer des questions

Après avoir clarifié les critères initiaux, vous pouvez formuler les questions proprement dites. Assurez-vous que les questions que vous posez fournissent réellement des données pertinentes. Vous devez prêter attention aux points suivants :

– poser des questions principalement fermées. Avec des questions ouvertes (et donc difficiles), vous risquez que le participant abandonne prématurément. En général, il est recommandé de poser un maximum de deux questions ouvertes par enquête.

– N’utilisez que des termes simples que chaque participant comprend directement. Si l’utilisation d’un vocabulaire technique spécifique ne peut être évitée, il faut l’expliquer en plus.

– s’assurer que la question est neutre afin que le participant ne soit pas influencé.

– éviter les doubles questions. Une question telle que “Comment évaluez-vous la sélection de nos services et le service à la clientèle?” peut prêter à confusion. N’abordez qu’un seul sujet par question et veillez à ce que la question soit aussi courte que possible.

– Alternez les questions afin de ne pas rendre l’enquête trop monotone.

– rendre la réponse à la question facultative. Dans la plupart des cas, les taux d’annulation sont plus élevés pour les enquêtes obligatoires.

3. Déterminer l’ordre des questions et le formatage

Il y aura toujours des participants qui quitteront l’enquête plus tôt. Regroupez les questions par thème, en commençant par les plus importantes. Dans l’ensemble, l’enquête doit être structurée de manière logique. Les sauts de page, les titres et les instructions aideront les participants à mieux comprendre l’enquête.

4. Supprimer les questions inutiles

Comme mentionné précédemment, le questionnaire ne doit pas être inutilement long. Par conséquent, reprenez toutes les questions à la fin et supprimez les questions inutiles.

5. Effectuer le cycle de test

Une enquête avec des erreurs ? Ce n’est pas une bonne idée ! Il est préférable d’envoyer l’enquête à des collègues et à des amis au préalable afin qu’ils puissent, en tant que personnes extérieures, donner leur avis et s’assurer que toutes les questions sont bien comprises.

6. La bonne conception

Bien entendu, l’enquête doit être invitante pour le participant concerné. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’une image de style Picasso, mais certains éléments visuels supplémentaires tels que des icônes et des accents de couleur donnent à l’enquête un aspect attrayant. Les éléments interactifs qui motivent l’utilisateur à participer encore plus sont également particulièrement efficaces. Dans l’ensemble, bien sûr, l’enquête doit encore être conçue de manière claire et nette.

 

Gagner du temps et de l’argent – une vidéo explicative pour la BLKB

En savoir plus

“L’innovation en appuyant sur un bouton” – Cleverclip au SIF 2019

En savoir plus

Allons-y, mettons les voiles: Le TPL fête son 60e anniversaire

En savoir plus

“MyNextBigStepy@GF” – Un voyage interactif pour le développement professionnel

En savoir plus