Responsive Web Design: le guide ultime
9 min. de lecture

Responsive Web Design: le guide ultime

Verica Rosic Par Verica Rosic
Conception de sites web
Design de présentation
Présentation

Nous rencontrons le responsive web design un nombre incalculable de fois par jour, sans même nous en rendre compte. Le site web personnel, le client de messagerie pour le travail et l’application d’actualités sur le smartphone ne sont que quelques exemples. Comment créer un site web Responsive et ce à quoi tu dois faire attention sont des questions que nous, en tant qu’agence de design web, voulons aborder dans cet article de blog.

Table des matières

Qu’est-ce que le responsive web design ?

Le Responsive Web Design est une technique qui permet de rendre un site web, une application ou un autre logiciel attrayant sur tous les terminaux. Les différentes tailles d’écran sont prises en compte avec le Responsive Web Design et une présentation uniforme est assurée pour tous les utilisateurs, afin que ta marque soit toujours et partout reconnue.

Contrairement à l’Adaptive Web Design, le Responsive Web Design réagit aux changements, ce qui entraîne une plus grande complexité mais aussi une meilleure couverture. Nous aborderons plus tard la différence entre Adaptive et Responsive Web Design.

Pourquoi le Responsive Design est-il important ?

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, écrans de bureau, format vertical ou horizontal, il existe d’innombrables dimensions de terminaux que ton site web ou ton application doivent utiliser pour que tu puisses obtenir un succès optimal. Le Responsive Design est la clé pour que ton design fonctionne et soit convaincant dans toutes les dimensions.

Mais les utilisateurs ne sont qu’un aspect, car un site web ou une app conçu(e) avec un responsive design est également récompensé(e) dans le domaine du référencement. Les crawlers des moteurs de recherche doivent se comporter comme des êtres humains et si un design se brise, c’est-à-dire que tout est décalé et se chevauche, alors nous aussi, le crawler, nous avons du mal à comprendre de quoi il s’agit.

Optimisation pour l’utilisation mobile

Environ 60% des visiteurs et visiteuses d’Internet utilisent un smartphone. Cela signifie que tu ne t’adresses pas à plus de la moitié de tes clients potentiels si tu renonces à un design responsive.

Veille donc à ce que ton site web soit optimisé pour les smartphones et que les visiteurs et visiteuses puissent interagir librement avec ton site web.

Avantages du Responsive Design

L’utilité du Responsive Web Design réside clairement dans l’expérience utilisateur de ton site web. Tu veux offrir la même expérience à tous les utilisateurs afin d’obtenir un succès maximal. Pour cela, tu as besoin d’un site web qui offre exactement cela – et pour cela, tu as besoin d’un responsive design. Le responsive web design est une tendance qui ne disparaîtra pas et qui ne doit donc pas être ignorée.

 

webdesign english

 

Quand un site web est-il considéré comme responsive ?

Nous parlons de site web responsive dès que les différents éléments du site ou la structure en général changent en fonction de la taille de l’écran. Une image qui apparaît d’abord à côté du texte, puis au-dessus, ou encore une barre de navigation qui se replie font partie des exemples classiques.

Comment créer un site web responsive ?

La question du Responsive Web Design et de la manière de l’intégrer correctement dans son propre site web dépend fortement de la manière dont le site web a été mis en place. Travailles-tu avec un CMS, un outil de site web comme WordPress ou Wix, ou as-tu codé ton site web toi-même ? Selon l’outil ou la technique, un site web responsive est plus ou moins proche.

Si tu travailles avec un outil comme WordPress ou Wix, tu te simplifies la vie. Ces constructeurs de sites web ont des fonctions intégrées qui font que ton site web s’affiche bien sur tous les écrans. Tu dois encore définir toi-même à quoi il doit ressembler exactement, mais tu peux entièrement te débarrasser de l’aspect technique. Si tu ne veux pas définir l’ordre de chaque combinaison d’image et de texte pour les petits écrans comme ceux des smartphones, tu peux travailler avec des modèles. Les modèles te donnent des structures pour tous les terminaux afin que tu n’aies plus qu’à t’occuper du design.

Si tu mets la main à la pâte, ton site web responsive te demandera plus de travail. Le premier conseil est de toujours travailler avec une approche mobile first. Commence donc par créer ton site web pour les utilisateurs de smartphones. Une fois que tu l’as fait, tu commences à l’optimiser pour les écrans plus grands. Si tu as opté pour cette variante, le CSS Framework sera ton compagnon permanent, car il te permet de tout couvrir en matière de Responsive Web Design. Néanmoins, il y a encore quelques sources d’erreurs générales dont tu dois tenir compte :

Ne pas utiliser Flash

Flash Player a été retiré des navigateurs connus à la fin de l’année 2020, car Adobe a cessé de le prendre en charge, comme il l’avait annoncé. Veille donc à vivre avec ton temps et à ne pas installer de systèmes obsolètes.

Largeurs fixes

Pour les images ou autres éléments graphiques, tu dois faire preuve d’un sens du détail. Un graphique doit-il occuper 90 ou 85 % de la largeur de l’écran ? À partir de quand n’est-il plus lisible ? Si tu maîtrises ces aspects, tes utilisateurs t’en seront reconnaissants. Mais ce que tu dois certainement omettre, ce sont les largeurs fixes. Si tu dis qu’une image doit faire exactement 500 pixels de large, le navigateur fera exactement la même chose. Pour les smartphones, une largeur comprise entre 360 et 414 pixels est courante. Tu vois peut-être déjà où se situe le problème : Le navigateur utilisé affiche maintenant une image de 500 pixels de large sur un smartphone de 414 pixels de large, ce qui a pour conséquence qu’une partie de l’image n’est pas visible.

Servir les différences de taille

Si tu codes toi-même ton site web, tu peux utiliser différentes techniques pour toutes les tailles d’écran et assurer ainsi ta présence. Il est important que ton site offre la même fonctionnalité et la même vue d’ensemble à tous les utilisateurs, afin de ne pas perdre des clients potentiels.

La première technique porte sur la taille des objets. Ici, nous ne parlons pas seulement des images et des graphiques, mais aussi des conteneurs pour les textes ou les titres. Tout doit être clairement défini et cette définition doit également être habilement choisie dans le cadre du Responsive Web Design. Ainsi, la taille doit être adaptée à la largeur et à la hauteur de l’écran, c’est-à-dire qu’elle doit s’agrandir ou se réduire de manière dynamique.

Une autre technique concerne l’utilisation de tableaux. Nous ne parlons pas ici d’un tableau Excel, mais d’une structure de tableau pour ton site web. Tu répartis donc l’ensemble de ton site en cellules afin d’obtenir une page claire. Une fois divisé en cellules, l’adaptation aux différentes tailles d’écran se fait presque automatiquement. Avec le temps, des frameworks comme “flexbox” et “grid” se sont révélés particulièrement efficaces et intuitifs.

La technique de loin la plus importante est de tester tes sites web responsive. Utilise pour cela différents appareils avec différentes tailles d’écran afin d’obtenir une couverture maximale. Ton objectif est de minimiser les erreurs et les problèmes qui surviennent généralement après la mise en ligne.

Utiliser des images fluides

Les images fluides sont une découverte très utile qui a simplifié la vie de certains développeurs. Par image fluide, nous entendons des images dynamiques. Comme nous l’avons vu précédemment, les cellules qui composent ton site web doivent s’adapter à la taille de l’écran du terminal. De nos jours, cela peut signifier que ton site web est consulté sur un écran ultra-large de 3840 pixels de large. Cela pousse certains designs à leurs limites, car ils n’ont pas été conçus pour une telle largeur. L’astuce ici est soit de choisir un design qui peut gérer ces largeurs, soit de définir une largeur maximale qui ne peut pas être dépassée. Dans ce cas, tout l’écran ultra-large ne serait pas utilisé, mais tout resterait clair.

Revenons aux images dynamiques : Cette définition de largeurs ou de hauteurs maximales ou minimales est souvent utilisée pour les images et les graphiques. Tu peux ainsi éviter qu’une image ne devienne trop grande lorsque la qualité atteint sa limite, ou éviter qu’un graphique ne devienne trop petit et que son contenu ne soit plus lisible ou reconnaissable.

Utiliser les Media Queries

Même si de nouveaux smartphones avec de nouvelles tailles apparaissent chaque année, il existe une répartition claire des tailles d’écran. Nous parlons toujours de la largeur, car elle est déterminante pour le design. La hauteur est également importante, mais elle peut être agrandie à l’infini grâce au défilement et au swiping :

  • 360 à 480 pixels : smartphones
  • 481 à 768 pixels : tablettes
  • 769 à 1024 pixels : petits écrans d’ordinateurs portables
  • 1025 à 1600 pixels : écrans de bureau
  • 1601 pixels et plus : moniteurs ultra-larges, moniteurs HD et téléviseurs intelligents

Cette répartition est utile pour les développeurs, car elle leur permet de définir ce que l’on appelle des points d’arrêt et d’adapter leur design responsive en fonction de ceux-ci. Un point d’arrêt est une taille d’écran déterminée à partir de laquelle le site web doit subir un changement de structure. Par exemple, il existe un point d’arrêt généralement utilisé à 480 pixels. Cela signifie que le site web a un aspect différent pour une largeur inférieure à 480 pixels que pour une largeur supérieure à 480 pixels. Ces points d’arrêt te permettent de t’assurer que tu peux couvrir toutes les tailles d’écran courantes.

Conception adaptative et réactive

Dans le contexte du Responsive Web Design, on trouve parfois aussi le terme Adaptive Web Design. Voyons maintenant quelle est la différence.

Comme nous l’avons déjà évoqué, le responsive design réagit aux changements. Nous nous en assurons en collaborant avec la taille de l’écran du terminal lors de la création du site web, plus précisément en ce qui concerne la taille de nos objets. Ainsi, notre site s’adapte en permanence et, grâce aux points d’arrêt, nous modifions la structure pour qu’elle s’adapte aux différents appareils.

Parlons maintenant de l’adaptive design. Le design web adaptatif ne réagit pas, il s’adapte. Cela signifie qu’avec un design adaptatif, nous ne visons pas des changements continus, mais que nous choisissons quelques tailles spécifiques et optimisons notre site web pour ces tailles. Cette optimisation fonctionne de la manière suivante : nous concevons une version de notre site web pour chaque taille et lorsqu’un utilisateur ou une utilisatrice arrive sur notre site web, la version qui correspond à la taille de l’écran du terminal utilisé est chargée. Classiquement, l’Adaptive Web Design travaille avec trois variantes : Mobile, Tablet et Desktop. Celles-ci permettent de couvrir la grande majorité des terminaux et, en tant que développeur, tu peux créer trois versions statiques et fixes, au lieu d’une seule version qui doit être testée à chaque changement.

Le webdesign adaptatif était le favori absolu, surtout dans les jeunes années d’Internet et au début des smartphones. Mais avec le temps et les nouvelles technologies, la possibilité du Responsive Web Design est apparue. Rapidement, l’Adaptive Web Design a été dépassé et aujourd’hui, on ne le trouve plus que très rarement. Le problème avec l’Adaptive Web Design, c’est qu’avec les nouveaux appareils et les nouvelles tailles d’écran, tu dois toujours adapter tes versions, car une petite tablette peut recevoir la version smartphone de ton site web ou un grand smartphone atterrir sur la version tablette. Dans les deux cas, l’expérience est perturbée et la clientèle potentielle est perdue. Le Responsive Web Design apporte beaucoup plus de complexité, mais entre-temps, les frameworks et autres outils nous soutiennent sans limite, de sorte que la complexité disparaît à nouveau.

Si tu dois prendre une décision lors de la création de ton site web, nous avons toujours tendance à opter pour le responsive design.

Exemples de design responsive

Le responsive web design est partout. Cette page, sur laquelle tu lis ce billet de blog, réagit elle aussi à la taille de l’écran. Si tu es assis devant ton ordinateur, tu peux rétrécir et élargir la fenêtre de ton navigateur et voir ce qui se passe.

En général, si tu es à l’ordinateur, tu peux et tu devrais examiner les sites que tu consultes. Rends la fenêtre plus large et plus étroite ou plus profonde et plus haute et vois ce qui change.

Le classique absolu du responsive web design est le menu burger. Sur tout bon site web, il y a en haut une barre de navigation qui nous permet de naviguer sur le site. Dans certaines circonstances, cette barre de navigation peut comporter de nombreuses sous-pages, catégories ou thèmes. Si quelqu’un vient avec un écran de petite taille, cette barre devrait peut-être faire 4 ou 5 lignes de haut, ce qui n’est pas bon pour la vue d’ensemble, car nous voulons voir le contenu du site web tout en ayant toujours la possibilité de naviguer vers une autre page. C’est là qu’intervient le menu Burger. En effet, sur les petits écrans, la barre de navigation se replie et nous ne voyons plus qu’une barre avec un symbole composé de trois traits horizontaux superposés. Si nous appuyons sur ce symbole, la barre de navigation s’ouvre et nous voyons à nouveau tout. Si tu es sur cette page avec ton smartphone, tu vois déjà le menu du burger. Si tu es sur l’ordinateur, il faut réduire la fenêtre du navigateur pour faire apparaître le menu Burger. Pourquoi un menu burger ? Les trois traits horizontaux superposés rappellent le burger le plus simple : petit pain, burger, petit pain.

Responsive Design – Résumé

Le Responsive Web Design restera tant qu’il y aura des tailles d’écran différentes et nouvelles. Cela signifie qu’on ne pourra pas s’en passer dans un avenir proche. Ce qui peut changer, en revanche, c’est l’accès. De nouveaux outils et frameworks travaillent en permanence pour nous soulager du travail et nous simplifier la vie.

Que tu codes toi-même ton site web, ton application ou ton logiciel, ou que tu travailles avec des outils de développement ou des CMS, garde toujours à l’esprit le responsive design.Dans cet article, nous avons souvent parlé des images et des graphiques qui doivent et devront rester clairs. Mais les vidéos sont également concernées. Tu veux que tes visiteurs puissent accéder sans problème à tes contenus. C’est exactement le principe que nous appliquons pour les formations en ligne et nous fournissons une expérience optimale pour tous les terminaux.

Pour des raisons de commodité, ce poste a été traduit automatiquement.

N'oubliez pas de partager!

Le blog Cleverclip

Vous êtes arrivés jusqu'ici: suivez-nous pour découvrir les nouveaux contenus publiés.

Mr
Mme

Contenu connexe