Comment nous réduisons la complexité

Chez Cleverclip, il fait partie de notre travail quotidien de rendre les faits complexes compréhensibles. Nous rendons le monde un peu plus facile. Mais comment s’y prendre ?

Pour qu’un sujet complexe soit compréhensible, il faut d’abord le comprendre. Pour nous, cela signifie que nous regardons les faits à expliquer de tous côtés, que nous nous occupons des détails et que nous nous posons des questions à leur sujet jusqu’à ce que nous ayons vraiment tout compris.

La réduction de la complexité n’est pas synonyme de perte d’informations

Lorsque vous parlez de réduire la complexité, le fameux “Reduce to the Max” vous vient à l’esprit. Mais on ne décompose pas toujours l’information en omettant quelque chose. Réduire la complexité peut aussi signifier ajouter plus d’informations ou réorganiser des choses existantes. Réduire la complexité ne signifie pas nécessairement perdre des informations.

Par exemple, lorsqu’il s’agit d’expliquer un processus complexe, il peut être utile d’examiner les différentes parties séparément et de les réorganiser. Ainsi, un chaos compliqué et incompréhensible peut devenir un processus simple et direct.

Comment la complexité est réduite pas à pas

Il est important de commencer par la bonne question. Il s’agit de choisir un aspect d’un sujet et de trouver la seule question à laquelle il faut répondre. Et cette question devrait être aussi simple que possible. Ce n’est qu’avec une question simple que nous pouvons trouver une réponse simple qui explique ce qui est nécessaire d’une manière simple et compréhensible et qui va droit au but.

Un autre principe consiste à supprimer les contenus inutiles. Bien sûr, vous devez penser à ce qui est important pour votre public, ce qu’il sait déjà et ce qu’il ne sait pas. Analysez soigneusement votre groupe cible afin de savoir en détail quelles informations sont nécessaires et ce que vous pouvez omettre sans problème.

Un autre point que Cleverclip prend très au sérieux : Approche itérative. C’est-à-dire, si nécessaire, nous faisons deux pas en arrière et un pas en avant. Examinez votre sujet de l’extérieur et demandez-vous à intervalles réguliers s’il fonctionne toujours et si votre groupe cible comprendra toujours ce que vous voulez lui transmettre.

Nos artistes visuels ne sont pas les seuls à travailler avec des images. Beaucoup d’entre nous utilisent le gribouillage pour donner forme à leurs idées et pensées. Parfois, cela aide même si vous n’êtes pas un génie du dessin. Parce qu’il faut alors simplifier encore plus les choses les plus simples – et se rapprocher ainsi de manière ludique de la réduction de la complexité.

N'oubliez pas de partager!

Le blog Cleverclip

Vous êtes arrivés jusqu'ici: suivez-nous pour découvrir les nouveaux contenus publiés.

Mr
Mme

Contenu connexe