PDF

Cet article a été traduit automatiquement pour des raisons de commodité.

“Comment attirer l’attention” est le quatrième volet de notre série de contes. Vous pouvez lire la première partie ici : De cassettes d’enfants et de peintures rupestres, la deuxième partie ici : Les histoires ne sont pas des histoires d’enfants et la troisième partie ici : On n’a rien sans rien

La douleur juste

Les bonnes histoires ont toujours une douleur ou un conflit. Le conflit est la raison pour laquelle nous sommes saisis par une histoire, pourquoi nous nous identifions au héros, pourquoi nous voulons en savoir plus sur un produit. Mais comment trouver la bonne douleur pour votre entreprise ? Cela peut être un peu délicat, en fonction de cela.

Apprenez à connaître votre produit

Bien sûr : Si vous êtes un fabricant de détergents, trouver une peinture n’est pas un problème. Comme Jonathan Gottschall dans son célèbre livre „The Storytelling Animal“ déjà écrit : „A commercial rarely just says that a laundry detergent works well; it shows that it does through a story about an overworked mom, rascally kids, and a laundry room triumph.“

Ou même si vous voulez produire et vendre des plâtres – pour pousser la banalité à l’extrême – vous n’avez guère de mal à trouver la bonne douleur. (Un enfant avec les genoux ouverts, par exemple)

Cela devient plus difficile lorsque l’objectif d’un produit est clair, mais que vous voulez vous démarquer de la concurrence. Il suffit de penser à tous les différents constructeurs de voitures. Bien sûr, une voiture nous emmène de A à B…. Mais pourquoi M. X devrait-il choisir CETTE marque exactement ? Qu’est-ce qui rend cette marque meilleure que toutes les autres ?

La créativité est roi

La créativité est ici de mise : la bonne douleur peut être le facteur décisif d’un match et l’argument qui finit par convaincre l’acheteur potentiel.

La première étape vers une bonne douleur semble simple : vous devez connaître votre produit à fond. Ce n’est que si c’est le cas que vous avez la possibilité de provoquer une réaction émotionnelle de votre public par la suite. Assez simple, tu crois ? Eh bien, vous avez en partie raison… Vous savez exactement ce que vous pouvez faire avec votre produit, quels sont les avantages et qui pourrait être intéressé. Mais “savoir” signifie beaucoup plus ici.

Il s’agit de savoir si vous savez à quel niveau émotionnel votre produit “touche” le client. Ce que ça devrait déclencher en lui. Ce à quoi votre client associe le produit lorsqu’il entre en contact avec lui.

Cela rend les choses plus difficiles.

Example „Krauthentic“

Nous voulons examiner l’ensemble de la question de plus près à l’aide d’un exemple inventé mais frappant :

La startup “Krauthentic” est spécialisée dans la choucroute instantanée. Leur dernier produit est ingénieux : Krautcup. C’est de la choucroute dans une tasse en plastique qui se réchauffe en quelques secondes en tirant une languette.

Un excellent produit. Malheureusement, ce n’est pas une garantie de succès. Le département marketing de Krauthentic doit maintenant réfléchir habilement à la manière de vendre la nouvelle invention. Vous subissez beaucoup de pression parce que des dizaines de milliers de Krautcups ont déjà été produits – un échec serait fatal pour la jeune entreprise.

La naissance d’un héros

La décision a été prise d’inspirer les clients potentiels en leur racontant des histoires. Vous avez besoin d’une bonne douleur qui plaise au plus grand nombre de clients possible.

Et voilà l’éclair de génie : beaucoup de gens aujourd’hui sont stressés par leur travail et voyagent souvent dans les transports publics. Le héros décide de construire un homme d’affaires pressé qui doit faire la navette pendant deux heures par jour et n’a donc guère le temps de cuisiner quelque chose de raisonnable. Un grand nombre de personnes peuvent s’y identifier.

Avec une grand-mère amicale et généreuse comme “mascotte”, vous créez également un sentiment de sécurité pour le client. Avec l’aide de Krauthentic, le héros peut prendre une délicieuse collation au bout de ses doigts malgré le travail et le stress du pendule, ce qui le ramènera à son enfance insouciante.

La présence commerciale de l’entreprise repose désormais en grande partie sur ces deux composantes. Krauthentic parvient ainsi à toucher les clients à plusieurs niveaux émotionnels. Le succès est maintenant à portée de main.


Don't forget to share
Something and something else, right ? (FSP)

Tablet Version Starts Here

Something and something else, right ?

Tablet Version Ends Here

Related Content
Sinn und Zweck von Umfagen
Communication

Objectif des enquêtes 

Créer correctement les enquêtes  Les enquêtes ne sont pas exactement une nouvelle invention

Mobile Version Starts Here

Untitled-1.jpg
Something and something else, right ?

Mobile Version ends Here