PDF

Cet article a été traduit automatiquement pour des raisons de commodité.

Tout le monde connaît ce sentiment – vous êtes assis dans une séance de remue-méninges et tout à coup, il semble s’agir uniquement de savoir pourquoi les idées des autres ou même les siennes ne fonctionnent pas.

Une séance de brainstorming a en fait pour but de générer autant d’idées que possible et de combiner les différentes idées pour les développer davantage. Ainsi, lorsque le groupe passe du mode générateur d’idées au mode destructeur d’idées, cela a de graves conséquences. La productivité diminue et l’objectif de la séance de remue-méninges – générer de grandes idées – n’est finalement pas atteint.

Le brainstorming est devenu célèbre dans les années 1940 avec un certain Alex Osborn. Il croyait que les séances de remue-méninges étaient responsables de la production créative de son agence de publicité. Cette nouvelle façon de générer des idées se répand comme une traînée de poudre.

Comme nous l’avons déjà mentionné, nous ne croyons plus au remue-méninges à l’ancienne. Nous sommes du côté de Jonah Lehrer, qui a fait un brainstorming avec son article dans le New Yorker sous le feu des critiques. Plusieurs études dans son article montrent que les individus génèrent plus d’idées que les groupes.

Le problème est le comportement des individus en groupe. Nous avons tendance à suivre la volonté du groupe et à réduire ainsi notre propre production créative. Ce comportement est encore renforcé par ce que l’on appelle le “paresseux social”. Si nous travaillons en groupe sur un problème pour lequel notre apport direct n’est pas clairement mesurable, nous comptons sur les autres pour faire plus que nous.

C’est particulièrement ennuyeux lorsque vous êtes sur le point de parler à quelqu’un de l’idée du marteau dans votre tête, mais quelqu’un d’autre parle et vous oubliez l’idée.

C’est pourquoi nos séances de brainstorming chez Cleverclip sont un peu différentes :

Cela commence par un briefing de tous les participants. Les problèmes à résoudre sont expliqués de manière à ce que chacun dispose d’une bonne base. Ensuite, chacun prend une heure pour réfléchir aux idées et aux approches sur la façon de relever le défi – chacun individuellement dans sa propre pièce. Les solutions proposées sont enregistrées sous une forme personnalisée (croquis, texte, post-it). Nous utilisons des cartes en temps réel – un outil très pratique. Vous pouvez lire ce qu’il en est ici.

Une fois que toutes les séances de remue-méninges sur l’ego sont terminées et que les idées ont été saisies dans le tableau en temps réel, chacun dispose de 5 à 10 minutes pour présenter ses idées aux autres.

Et puis il y a un autre – vous le savez – Ego-Mind Making Round. Encore une fois dans une fenêtre de temps de 5-10 minutes.

Ensuite, chaque Feeedback donne les idées qu’il trouve bonnes, celles qui pourraient être combinées peut-être ou encore pourquoi quelque chose ne fonctionne pas. Il est important qu’une seule personne parle à la fois. Si quelqu’un veut dire quelque chose au sujet d’une déclaration de l’autre personne, il peut prendre une note – mais ne s’exprime que lorsque c’est son tour.

L’avantage de cette procédure est qu’elle permet d’éviter les problèmes de comportement de groupe qui ont été mentionnés.

Puisque chacun fait ses propres pensées et ne les présente que dans une étape ultérieure, on ne peut pas être influencé par d’autres idées. Et comme tout le monde doit faire une présentation, on ne peut pas se reposer sur la performance des autres.

Alors, maintenant, je vous souhaite beaucoup de plaisir avec votre prochaine session de brainstorming – mais s’il vous plaît pas Old-School mais New-School !

Vous êtes intéressé par d’autres nouvelles, conseils et astuces concernant les vidéos d’explication et le travail quotidien chez Cleverclip ? Alors, allez à notre bulletin d’information


Don't forget to share
Something and something else, right ? (FSP)

Tablet Version Starts Here

Something and something else, right ?

Tablet Version Ends Here

Related Content
Sinn und Zweck von Umfagen
Communication

Objectif des enquêtes 

Créer correctement les enquêtes  Les enquêtes ne sont pas exactement une nouvelle invention

Mobile Version Starts Here

Untitled-1.jpg
Something and something else, right ?

Mobile Version ends Here